> Accueil

> Rechercher


 

> PEPS, le magazine
> de la parentalité
> positive

> Copyrights



Conférences et séminaires


Stand Regard conscient et IPA à Primevère 2017,
le salon-rencontres de l’alter-écologie à Lyon


Sylvie Vermeulen et Marc-André Cotton seront présents sur le stand Regard conscient et International Psychohistorical Association (IPA), à Primevère.
Nous serons heureux de vous y rencontrer!

Les 3-4-5 mars 2017,
Salon Primevère de l
alter-écologie à Lyon/Chassieu (Euroexpo).



3e Université d’été de PEPS,
le magazine de la parentalité positive


« S’ouvrir à l’analyse transgénérationnelle :
comment sortir des rôles que nos parents nous ont assignés ? »

par Marc-André Cotton, enseignant et psychohistorien

Cette conférence est désormais disponible sur YouTube.

Sans le savoir, nos parents nous ont utilisés, enfants, pour soulager leurs propres difficultés de vie, souvent héritées d’une histoire douloureuse. Ce faisant, ils nous ont assigné une place dans la dynamique familiale, un rôle auquel nous nous sommes identifiés faute de mieux. Dans cet exposé, il sera question de legs inconscients et de schémas de répétition, mais aussi de la manière dont nous pouvons nous libérer de cette emprise.

Conférence du dimanche 31 juillet 2016,
Université d’été de Peps, Chaponost (près de Lyon)



Conférence à la foire éco bio 2015 de Colmar


De la violence « éducative » à une parentalité consciente

par Marc-André Cotton, corédacteur de Peps,
le magazine de la parentalité positive

Cette conférence est désormais disponible sur YouTube.

Les violences dites « éducatives » sont à l’origine de problèmes sociaux allant de la délinquance juvénile aux violences exercées contre les femmes et contre le corps social en général.

Lorsqu’un parent se retourne contre son enfant, il oblige ce dernier à se déconnecter de ses souffrances pour survivre, ce qui le rendra par la suite vulnérable aux manipulations idéologiques de tout genre.

Car l’enfant est un être conscient dès sa naissance et le déni de sa conscience – par toute forme de violence physique ou psychologique – l’enferme dans la remise en scène de ses souffrances. À l’inverse, l’engagement à respecter l’enfant dans ses besoins, à écouter sa sensibilité pour son bien être et pour le nôtre, comporte une dimension collective qui fait de la parentalité consciente un véritable levier de transformation sociale.

Enseignant et psychohistorien, Marc-André Cotton est rédacteur, avec Sylvie Vermeulen, du site Regard conscient et collabore régulièrement à Peps, le magazine de la parentalité positive. Il est l’auteur du livre « Au nom du père » aux éditions L’Instant Présent.

Conférence du samedi 16 mai 2015 à 17h00,
Foire éco bio d’Alsace, Parc Expo-Colmar



Conférence à Primevère 2015,
le salon-rencontres de l’alter-écologie à Lyon


« Pourquoi les riches tiennent-ils tant à leurs richesses?
Un regard psychohistorique sur la cupidité »

par Marc-André Cotton, vice-président international de l’Association internationale de psychohistoire (IPA)

Cette conférence est désormais disponible sur YouTube.

L’existence d’une caste croissante « d’ultra-riches », dont les ressources dépassent tout ce qu’ils pourraient jamais dépenser, pose la question du sens de l’accumulation de capitaux. Autrefois considéré comme une acceptable rétribution du « génie des affaires », l’enrichissement est aujourd’hui synonyme de cupidité, de fraude et d’injustice.

Mais quels sont les ressorts inconscients de cette soif insatiable de possession ? L’accaparement de richesses est-elle une obsession et, si oui, sur quelles carences psycho-affectives se forme-t-elle ? Autant de questions importantes puisque les ressources de la biosphère sont limitées et que l’avenir dépend de notre capacité à mettre en place un commerce équitable et durable.

Discipline transversale des sciences humaines, la psychohistoire interroge les motivations profondes de l’être humain. Elle associe la rigueur scientifique à la découverte plus intime de la psychologie humaine.

Conférence du samedi 21 février 2015 à 13h30,
Salon Primevère de l
alter-écologie à Lyon/Chassieu (Euroexpo).



Congrès de la FF2P - Identité et appartenance,
Atelier de psychohistoire


« Dynamiques collectives et problématiques individuelles »

par Marc-André Cotton, vice-président international de l’Association internationale de psychohistoire (IPA)

Cet atelier est désormais disponible sur YouTube.

L’approche proposée reposera sur deux constats fondamentaux : l’Homme est un être conscient et cela dès l’enfance – et son adaptation forcée à un environnement familial et social est à l’origine d’une rupture avec sa nature profonde. Le cortège de manifestations qui en découle dépasse son entendement au point de lui faire perdre le sens de ce qu’il vit. Comment peut-il se libérer de cet héritage si ce n’est en démontant les rouages de son emprise sur lui ?

La recherche en psychohistoire inclut l’analyse des dynamiques collectives sous l’angle des servitudes inconscientes que celles-ci nous imposent. Cette discipline transversale examine notamment les mécanismes de transmission intergénérationnelle de la souffrance et revisite sous cet angle les relations humaines.

Outre la présentation illustrée de concepts psychohistoriques comme la remise en scène des traumatismes, cet atelier proposera un éclairage permettant de comprendre pourquoi l’être humain est si attaché à des schémas de comportement destructeurs. Il suggérera des pistes pour s’en affranchir, tant d’un point de vue collectif que dans la vie personnelle.

Présentation de l’Association internationale de psychohistoire (IPA)

La recherche psychohistorique s’intéresse aux motivations profondes de l’être humain. Elle utilise les découvertes de la psychothérapie et des sciences humaines pour comprendre les dynamiques psychologiques – passées comme présentes – sous-jacentes aux comportements sociaux et politiques des groupes et des nations.

L’Association internationale de psychohistoire (IPA), fondée en 1977 et basée à New-York, regroupe des historiens, des psychologues cliniciens, des psychosociologues et des praticiens de nombreuses disciplines qui interrogent sous cet angle l’histoire de l’Humanité.

Leur domaine d’investigation comprend l’étude de l’enfance au fil des siècles, la psychobiographies de personnalités ou encore l’analyse des causes profondes de la violence et de ses conséquences sur les individus, comme sur les groupes.

Les psychohistoriens s’intéressent également aux dynamiques internationales, telles qu’elles transparaissent dans les productions culturelles, les croyances collectives ou les mouvements de masse.

L’un des objectifs de l’IPA est de sensibiliser le public et les autorités aux conséquences collectives des violences faites aux enfants.

Atelier du vendredi 28 novembre 2014 à 16h30,
Congrès de la FF2P, Business Village, Provins.



Université d’été de Peps,
le magazine de la parentalité positive


« Les répercussions de la violence familiale sur la société »

par Marc-André Cotton, enseignant et psychohistorien

Cette conférence est désormais disponible sur YouTube.

Conférence du dimanche 13 juillet 2014 à 9h00,
Université d’été de Peps, Chaponost (près de Lyon)



Conférence-débat au Centre de documentation
du CEC André-Chavanne


« Présentation du livre Au Nom du Père, les années Bush et l’héritage de la violence éducative »

par Marc-André Cotton, enseignant et psychohistorien

Cette conférence est désormais disponible sur YouTube.

Conférence-débat du lundi 14 avril 2014 à 11h45,
Centre de documentation du CEC André-Chavanne, Avenue Trembley 14, 1209 Genève



Conférence à Primevère 2014,
le salon-rencontres de l’alter-écologie à Lyon


« De la violence éducative aux violences collectives »

par Marc-André Cotton, enseignant et psychohistorien

Cette conférence est désormais disponible sur YouTube.

La violence dite « éducative » est à l’origine de problèmes sociaux allant de la délinquance juvénile, aux violences exercées contre les femmes et à la marginalisation sociale.

Lorsqu’un parent se retourne contre son enfant, il oblige ce dernier à se déconnecter de ses souffrances pour survivre, ce qui le rendra par la suite vulnérable aux manipulations du pouvoir.

Après le traumatisme du 11 Septembre, les Américains ont suivi massivement l’administration Bush dans sa volonté de mener une « guerre contre la terreur » aux conséquences humaines dévastatrices.

Le conférencier s’attachera à montrer les liens qui existent entre les violences infligées aux petits Américains au nom de leur « éducation » et la remise en scène de ces violences sur le plan collectif, tant national qu’international. 

Enseignant et psychohistorien, Marc-André Cotton est l’auteur du livre Au nom du père, les années Bush et l’héritage de la violence éducative où il analyse les dynamiques sous-jacentes aux violences collectives.

Conférence du samedi 15 mars 2014 à 16h00, salle orange,
Salon Primevère de l
alter-écologie à Lyon/Chassieu (Euroexpo).