> Accueil

> Rechercher



   Regard conscient sur… la violence


L’enfant ne naît pas « violent » mais exprime la violence subie et finit par s’identifier à ce qu’il manifeste. Est-il possible de changer notre regard sur l’origine de la violence humaine ?


Tous xénophobes ? - Entretien avec Marc-André Cotton (5/6)
Raphaël Arditti, psychiatre et membre de La Douceur Mène à Tout (LDMT), rencontre Marc-André Cotton, psychohistorien, enseignant en économie et géographie et cofondateur du site Regard conscient.
(10/2017)
Souffrir ou faire souffrir, quelle est votre solution ? - Entretien avec Marc-André Cotton (3/6)
Raphaël Arditti, psychiatre et membre de La Douceur Mène à Tout (LDMT), rencontre Marc-André Cotton, psychohistorien, enseignant en économie et géographie et cofondateur du site Regard conscient.
(09/2017)
L’éducation à l’américaine - Entretien avec Marc-André Cotton (2/6)
Raphaël Arditti, psychiatre et membre de La Douceur Mène à Tout (LDMT), rencontre Marc-André Cotton, psychohistorien, enseignant en économie et géographie et cofondateur du site Regard conscient.
(09/2017)
Au nom du père - Entretien avec Marc-André Cotton (1/6)
Raphaël Arditti, psychiatre et membre de La Douceur Mène à Tout (LDMT), rencontre Marc-André Cotton, psychohistorien, enseignant en économie et géographie et cofondateur du site Regard conscient.
(09/2017)
La psychohistoire
Si l’on en croit les recherches des psychohistoriens, l’enfance est une période déterminante dans la construction d’une personnalité ; elle explique le destin de nombre de sociétés et de civilisations. De ce fait, elle doit être prise au sérieux.
(09/2017)
Brexit et violences éducatives, un lien ignoré
En Grande-Bretagne, une fracture entre « valeurs » a opposé les pro- et les anti-européens, d’après une analyse psycho-démographique effectuée dans le cadre du vote sur l’Europe. Pressés par une anxiété grandissante, les Britanniques ont basculé vers la rupture, illustrant l’impact ignoré des traumatismes de l’enfance sur leur perception de la situation du pays.
02/2017
Les Droits de l’enfant expliqués aux jeunes migrants
Un enseignant présente à ses élèves migrants quelques informations sur les Droits de l’enfant. Leurs réactions sont bienveillantes, mais en abordant la question de l’éducation et des châtiments corporels, ils expriment des réticences, voire des résistances à mettre en cause l’éducation qu’ils ont reçue.
11/2016
Attentats de Paris : au coeur du traumatisme
Ce que nous ont montré ces jeunes Français d’origine arabe, c’est l’horreur du déni fait à leur conscience depuis leur conception même. Un regard, non pas fou, mais vidé de toute sensibilité humaine par des siècles de répression subie à travers les générations.
11/2015
De la violence « éducative » à une parentalité consciente
Conférence de Marc-André Cotton à la Foire éco-bio d’Alsace, Colmar, le 16 mai 2015.
(08/2015)
Du sacrifice de soi au sacrifice de l’autre dans la politique de la famille Bush
La biographie du quarante-troisième président des États-Unis, George Walker Bush, illustre ici les mécanismes par lesquels les adultes inculquent aux enfants des "valeurs" issues de leur propre adaptation à la violence éducative et les enferment dans la reproduction de schémas de comportement douloureux. Une analyse indispensable à l’heure où un troisième Bush se présente comme un candidat républicain potentiel à l’élection présidentielle de 2016.
(07/2015)
Quand l’ombre de la Seconde Guerre plane sur l’Europe
Dans le conflit ukrainien toujours en cours, la transmission générationnelle de souffrances familiales non résolues est la cause de mises en scène parfois tragiques laissant penser que l’Histoire se répète. La compréhension de ses mécanismes permet d’envisager une autre issue et montre l’importance d’un travail de conscience.
(
07/2015)
Pourquoi les riches tiennent-ils tant à leurs richesses?
Un regard psychohistorique sur la cupidité
Conférence de Marc-André Cotton au Salon Primevère de l’écologie, Lyon, le 21 février 2015.
(04/2015)
« Choc des civilisations » ou séquelles d’un rapport destructeur à l’enfant?
Les récentes tueries de Paris et de Copenhague montrent que les conséquences délétères de la maltraitance doivent être mieux prises en compte dans nos sociétés multiculturelles et faire l’objet de mesures préventives auprès de toutes les communautés concernées.
(
04/2015)
Dynamiques collectives et problématiques individuelles
Atelier de psychohistoire présenté au congrès « Identité et appartenance » de la FF2P.
(
01/2015)
La tentation autoritaire, une réponse forgée dès l’enfance
La poussée de l’extrême droite en Europe se comprend en relisant les études d’Adorno, un philosophe de l’École de Francfort ayant fui le fascisme avant la Seconde guerre mondiale. Il démontra avec rigueur que l’absence de dialogue entre parents et enfants contribue à la formation de la personnalité autoritaire et au succès des idéologies populistes.
(12/2014)
Violences éducatives et champ social
La répétition de situations victimisantes est l’une des causes majeures des violences perpétrées sur autrui. Plus particulièrement, les traumatismes « éducatifs » sont reproduits compulsivement et rendent leurs victimes vulnérables aux manipulations du pouvoir.
(
07/2014)
Un autre point de vue sur l’homme et sur le monde : les journées de la psychohistoire
Le 36e Congrès de la psychohistoire s’est tenu à New York, les 5-7 juin derniers. Une palette de chercheurs ont confronté leurs réflexions sur les origines de la violence humaine. Et Peps y a été présenté !
(10/2013)
De la violence éducative aux mises en scène du pouvoir
La politique américaine est le prolongement d’un système éducatif punitif dont les séquelles débordent largement le cadre national. Quelques pistes pour comprendre comment les violences infligées aux enfants génèrent les guerres.
(
04/2013)
Dérives de la psychologie américaine
La collaboration de psychologues dans la guerre contre le terrorisme menée par l’administration Bush a soulevé l’indignation, notamment du fait de leur implication dans les tortures d’Abu Ghraib ou de Guantánamo. Pourtant, les spécialistes du comportement ont longtemps été applaudis pour leurs recherches parfois douteuses visant à conditionner le cerveau humain.
(
03/2013)
Circoncision : c’est aux parents de dire non!
Les pressions exercées par certains groupes d’influence favorables à la circoncision sont aujourd’hui manifestes. Les conséquences engendrées chez l’enfant par cette opération souvent banalisée doivent inciter les parents à plus de clairvoyance.
(01/2013)
Accompagner un homme
Au vu des résistances que les hommes opposent aux mises en cause des femmes, ces dernières doivent réaliser précisément ce qui se passe dans leur relation à eux.
(
01/2007)
L’autorité en question
Toujours terrorisés à l’idée de mettre en cause l’autorité de leurs pères, les hommes reprochent aux femmes les conséquences de leurs propres actes et font d’elles leurs boucs émissaires quotidiens.
(11/2006)
Guillaume Tell, une illusion fédératrice
Le mythe helvétique galvanise une compulsion collective à humilier et à soumettre les enfants. L’identification au héros vengeur condamne la réalisation de la conscience.
(
02/2006)
Le feu des banlieues
Les violences parentales, dont la circoncision rituelle, font le lit des émeutes urbaines, au cours desquelles les jeunes mettent en scène le viol de leur intégrité. Sur cette mutilation condamnée par le Code civil, les autorités restent étrangement silencieuses.
(01/2006)
Médias : une vitrine de la souffrance bourgeoise
Derrière la présentation luxueuse d’un magazine économique apparaissent les mécanismes de reproduction sociale de la souffrance des classes dirigeantes.
(
04/2005)
Humiliations bourgeoises
Le sadisme rituel que l’élite victorienne imposait à ses enfants fut un modèle pour la petite bourgeoisie anglaise et l’origine de perversions caractéristiques, méconnues dans les classes populaires.
(
04/2005)
Les coulisses de la démocratie
Les promesses qui ont dynamisé la mise en place des systèmes démocratiques avaient pour fonction inconsciente de dissimuler la persistance de structures politiques coercitives.
(
11/2004)
Les démons de l’Amérique
Les citoyens laissent à leurs représentants le pouvoir de manipuler une anxiété collective dont ils refusent de reconnaître l’origine dans leur enfance. La réélection confortable de George W. Bush illustre cette réalité inconsciente.
(
10/2004)
Vie privée, vie publique
Les hommes ont divisé et donc régenté la société selon un critère qui n’est jamais remis en cause. Leur rapport aux femmes et aux enfants dépend de ce qu’ils rendent public ou persistent à taire dans la sphère privée.
(06/2004)
Mode, prostitution et stérilité
Les usages vestimentaires ont toujours été une façade derrière laquelle le pouvoir masculin imposait un code de conduite étroit et rigide. L’accord tacite et actif des femmes à jouer ces rôles devient le meilleur garant de la continuité de la soumission.
(06/2004)
Traumatisme de la circoncision
Les mutilations sexuelles infligées aux enfants, le plus souvent justifiées par des considérations religieuses, altèrent leur faculté naturelle à se positionner face aux parents. L’ordre patriarcal qui les impose se garde ainsi de toute remise en cause.
(05/2004)
Interprétations mensongères
Par ses interprétations projectives, l’adulte perturbe chez l’enfant le développement d’un langage qui révèle sa sensibilité et sa conscience.
(04/2004)

L’origine du mensonge dans la terreur familiale
Les idéologies politiques ont recours au mensonge pour justifier le rejouement de la terreur familiale à l’échelle collective.
(03/2004)

Le droit et le non-droit
Le Pouvoir, pour conserver son emprise, doit considérer les manifestations de la souffrance humaine comme une maladie, les condamner comme une faute et les sanctionner.
(
02/2004)

Punir au nom d’Œdipe
En vulgarisant le complexe d’Œdipe, la psychanalyse a contribué à justifier la violence éducative exercée sur l’enfant et à le priver notamment d’une relation nourrissante avec sa mère.
(
10/2003)

Sacrifiés au nom du Père
L’inspiration religieuse qui justifie de passer à l’acte sur l’enfant prend sa source dans la terreur infligée par le père. À travers la hiérarchie sociale, cette dernière acquiert une dimension politique.
(
07/2003)

Bible et violence éducative
L’éducation chrétienne considère les châtiments corporels comme une partie essentielle de l’éducation et l’enfant comme porteur du péché originel. Pourtant, le message de Jésus insiste au contraire sur l’innocence de l’enfant qu’il présente comme un modèle à suivre.
(
07/2003)

Le père, facteur d’insécurité
Lorsque le père n’assure pas à la mère la sécurité et la paix nécessaires à sa pleine présence à l’enfant, il crée un climat d’insécurité et de tension qui la détourne de son nourrisson.
(
06/2003)

Un complot social contre la sûreté de l’état de conscience
Les adultes recherchent une maturité spirituelle dont ils massacrent minutieusement les éléments constitutifs chez les enfants.
(
05/2003)

Fessée et perversions sexuelles
Les châtiments corporels jouent un rôle important dans la genèse du sado-masochisme et de la pédophilie. Une perspective systématiquement occultée des discours moralisateurs prônant le retour aux interdits.
(
02/2003)

Aux sources du contre-terrorisme américain
Depuis le 11 septembre 2001, les États-Unis mènent une guerre totale contre le terrorisme et préparent aujourd’hui une nouvelle offensive militaire vers l’Irak. Pour saisir l’origine de cette logique destructrice, rejouée sur la scène mondiale, il faut pénétrer dans les arcanes de l’appareil de défense américain, une structure complexifiée de refoulement de la souffrance impliquant d’inévitables passages à l’acte.
(
09/2002)

Les jeunes, boucs-émissaires du sentiment d’insécurité
Les responsables politiques ont fait de la sécurité l’axe majeur de la campagne des présidentielles. Les jeunes en situation de précarité font les frais d’un amalgame qui les rendent responsables du malaise ambiant. Pour se rassurer, le citoyen qui vit dans la crainte votera en faveur d’un « père » qui contrôle et normalise.
(
02/2002)

Des origines de la violence éducative à l’espoir de sa fin
Il y a eu, dans l’histoire de l’humanité, un moment où les parents humains se sont mis à agir contre leur propre nature et contre celle de leurs enfants en les frappant.
(
01/2002)

Terrorisme et mutilations : le monde saisi d’effroi
Les attentats du 11 septembre 2001 seraient-ils l’expression extrême des violences infligées de par le monde à l’intégrité génitale des enfants ?
(
01/2002)

La cause des génocides
Tant que parents et autorités entretiendront la croyance du Mal en l’Homme, il y aura des génocides.
(
08/2001)

Manifeste contre la violence éducative
De multiples études récentes ont montré que difficultés scolaires, délinquance, violence, dépression, alcoolisme, abus de drogues, maladies diverses et même accidents ont très souvent pour origine des violences, même modérées, subies dans l’enfance.
(
06/2001)

Ce pouvoir qui nous tient
Le Pouvoir est souvent considéré comme ayant une existence particulière. Chacun s’applique à ne pas réaliser de quelle manière il contribue à sa formation.
(
04/2001)

La véritable histoire d’Œdipe
Le désir « sexuel » que Freud attribue à l’enfant est une projection de l’attitude perverse que ses propres parents eurent envers lui. Examinons de plus près ce dont il est question dans le mythe d’Œdipe.
(
04/2001

Violences contemporaines (1) : le discours éducatif dominant favorise le mépris des enfants
Une certaine dialectique sur l’éducation justifie la violence exercée sur l’enfant et transforme ce dernier en une « créature insuffisante et misérable »
.
(
10/1998)

Violences contemporaines (2) : consommer pour ne pas ressentir le manque d’amour
Les mécanismes d’asservissement à la consommation sont intimement liés aux manques relationnels imposés à l’enfant dès son plus jeune âge.
(
10/1998)

Violences contemporaines (3) : l’ordre social se maintient par la culpabilisation et la peur
La terreur intériorisée par l’enfant face aux adultes constitue la base psychologique de la domination sociale.
(
10/1998)