> Accueil

> Rechercher



   Regard conscient sur… le travail sur soi


Nous sommes porteurs d’une histoire qui détermine certaines remises en scène. Des pensées nous obsèdent, des sentiments nous envahissent sans que nous en saisissions l’origine. Comment cheminer vers la résolution de nos problématiques ? Comment se libérer de nos blessures profondes ? Sur cette page, vous trouverez des textes précisant notre approche du travail sur soi.

Au nom du père - Entretien avec Marc-André Cotton (1/6)
Raphaël. psychiatre et membre de La Douceur Mène à Tout (LDMT), s'est rendu dans l'Ain pour rencontrer Marc-André Cotton, psychohistorien, enseignant en économie et géographie et cofondateur du site Regard Conscient (www.regardconscient.net).
(09/2017)
La psychohistoire
Si l’on en croit les recherches des psychohistoriens, l’enfance est une période déterminante dans la construction d’une personnalité ; elle explique le destin de nombre de sociétés et de civilisations. De ce fait, elle doit être prise au sérieux.
(09/2017)
Sigmund Freud, fils d’Amalia
Les traces des toutes premières empreintes traumatiques sont omniprésentes dans l’œuvre de Freud, mais encore mal comprises de ses biographes. Douloureux, ce point aveugle de la pensée freudienne explique le peu d’intérêt qu’il accorda à l’intimité de la mère et du nourrisson.
(06/2017)
Reconnaître notre processus de réalisation (première partie)
Le processus de réalisation est un processus mis en place par la vie elle-même. C’est un outil qui se développe simultanément à l’adaptation au mode de vie de nos parents. Il a son propre fonctionnement. L’effort d’analyse qu’il implique repose sur un consentement intellectuel porté par une sensation de justesse.
(06/2017)
S’ouvrir à l’analyse transgénérationnelle ou comment sortir des rôles que nos parents nous ont assignés
Conférence de Marc-André Cotton à l’université d’été de PEPS, Chaponost, le 31 juillet 2016.
(07/2016)
Le mythe d’Œdipe : culpabiliser l’enfant ou reconnaître le poids de l’histoire familiale ?
De Sigmund Freud à Thierry Gaillard, en passant par Marie Balmary, les interprétations du mythe d’Œdipe montrent que nous progressons dans la compréhension des transmissions générationnelles. Un long chemin vers la reconnaissance de la conscience de chaque enfant, porteur d’une biographie à la fois personnelle et familiale.
(
05/2016)
Réflexion sur les méthodes en psychothérapie : de la solution à la résolution
Pour retrouver notre équilibre physique, nous devons reconnaître que la santé est la condition naturelle du corps humain. Il en va de même pour l’esprit : croire que « le Mal » – ou même « l’imperfection » – en est le fondement, nous empêche de vivre spontanément notre conscience.
(
03/2016)
Être né(e) par césarienne : quelles conséquences psychologiques ?
Grâce aux travaux d’une discipline encore méconnue, l’impact d’une naissance par césarienne sur le développement de l’enfant est aujourd’hui mieux compris. La psychologie prénatale et périnatale peut aider les parents à progresser vers une meilleure intégration de ce vécu difficile. Elle parle aussi aux adultes qui s’interrogent sur l’empreinte d’un tel traumatisme dans leur vie quotidienne.
(03/2016)
De la violence « éducative » à une parentalité consciente
Conférence de Marc-André Cotton à la Foire éco-bio d’Alsace, Colmar, le 16 mai 2015.
(08/2015)
Des droits de l’enfant à la reconnaissance de sa conscience
Le Mouvement pour une reconnaissance des droits de l’enfant à largement contribué à l’amélioration des conditions d’existence des plus jeunes, partout dans le monde. Aujourd’hui cependant, nous devons reconnaître à l’enfant sa dimension d’être conscient, plus proche de sa nature que ne le sont les adultes.
(
01/2014)
Idées reçues sur la dépression
Le discours psychologique dominant rend les adultes dépressifs responsables de leur état, alors que ce dernier est le résultat de leur éducation. Pour comprendre la dépression, il est nécessaire de reconnaître dans nos vies l’expression d’un processus de réalisation inhérent à notre nature consciente.
(
09/2013)
En quête de sens : à quoi donc jouent nos enfants ?
Certains de leurs jeux nous ravissent, d’autres nous déconcertent. Mais toutes les activités des enfants ont un sens qui nous renvoie à notre désir – ou non – de le découvrir. Avec une spontanéité qui est la manifestation de leur conscience, ils questionnent le comportement de leurs parents et témoignent des rôles dans lesquels s’enferment les adultes.
(07/2013)
S’intégrer… ou se réaliser ? Comment se libérer du poids de l’histoire familiale
Ce qui nous préoccupe le plus est le besoin irrépressible de comprendre ce que nous vivons. Pour nous libérer du poids du passé, nous avons besoin d’un positionnement clair face à ce que nous avons subi. Notre réactivité face aux circonstances du présent doit donc être considérée avec tout le sérieux nécessaire à une prise de conscience.
(
01/2013)
Circoncision : c'est aux parents de dire non!
Les pressions exercées par certains groupes d’influence favorables à la circoncision sont aujourd’hui manifestes. Les conséquences engendrées chez l’enfant par cette opération souvent banalisée doivent inciter les parents à plus de clairvoyance.
(01/2013)
Mémoire familiale : mais pourquoi nos enfants ont-ils besoin de savoir ?
Un programme inhabituel diffusé par France 2 entrouvre la porte de nos mémoires familiales. L’occasion de se pencher sur l’origine de notre inaltérable soif de vérité.
(10/2012)
Le lien meurtri de l’attachement
L’enfant vit dans une continuité de conscience. C’est la perte de l’attachement qui l’en sépare durablement et l’enferme peu à peu dans la névrose.
(
11/2011)
La tentation d’éduquer : une guerre contre notre nature consciente
La violence éducative est la conséquence de la condamnation que les parents et les éducateurs ont toujours manifestée à l’encontre de la nature consciente de l’enfant. Ce déni fondamental structure l’organisation de nos sociétés et jusqu’à la politique étrangère des États. Le cas de l’Amérique fournit une illustration de cette dynamique.
(10/2010)
Accompagner un homme
Au vu des résistances que les hommes opposent aux mises en cause des femmes, ces dernières doivent réaliser précisément ce qui se passe dans leur relation à eux.
(
01/2007)
Conscience et petite enfance
Humiliées dans leur dimension de mères, les femmes ne réalisent pas le leurre que constitue un comportement maternel séparatiste promu par toutes les politiques de la petite enfance.
(
12/2006)
L'autorité en question
Toujours terrorisés à l’idée de mettre en cause l’autorité de leurs pères, les hommes reprochent aux femmes les conséquences de leurs propres actes et font d’elles leurs boucs émissaires quotidiens.
(11/2006)
Introspection : le sens de notre vécu
C’est souvent la sensation d’une vie dénuée de sens ou l’impuissance à comprendre nos actes qui nous poussent à entreprendre une « thérapie ». Mais ce sont nos enfants qui, par leur expression, nous montrent la voie de la libération.
(06/2005)
Vie de couple : conscience et jeux relationnels
Dans la relation amoureuse, les partenaires rejouent leur vécu affectif non résolu. Mais la terreur de mettre en cause les rôles dans lesquels les ont enfermés leurs parents les empêche d’accueillir la joie d’être ensemble en conscience.
(
06/2005)
La dépression ou l'art de se leurrer
La dépression est la conséquence de l’évitement de toutes les émotions reliées aux blessures de l’enfance. Dans une société qui fonctionne sur le déni de ces souffrances et se tient toujours du côté des parents, il est rare de trouver une personne éclairée pour confirmer l’importance de ce vécu précoce.
(
05/2005)
Humiliations bourgeoises
Le sadisme rituel que l’élite victorienne imposait à ses enfants fut un modèle pour la petite bourgeoisie anglaise et l’origine de perversions caractéristiques, méconnues dans les classes populaires.
(
04/2005)
Les revers de la bienséance
En entravant le développement naturel de l’enfant, l’éducation bourgeoise impose des rapports relationnels fondés sur le mépris et la violence.
(
04/2005)
Fantasmes cinématographiques
L’industrie du cinéma transforme et exploite un vécu émotionnel délibérément occulté et nous détourne de sa résolution. De nombreuses personnes, attentives à la vie prénatale et périnatale, confirment aujourd’hui ce que nous savons d’instinct sur l’importance d’une naissance naturelle.
(
02/2005)
Protéger l’intégrité de la vie
L’action de protéger nécessite une présence qui ne peut souffrir de préoccupations constantes. Le cas échéant, la protection n’est plus qu’intermittente, relative, voire enjeu de pouvoir.
(01/2005)
Nos enfants sont-ils « démoniaques » ?
Une récente couverture de magazine illustre la manière dont les adultes travestissent la conscience spontanée de l’enfant et posent les bases d’une remise en scène de souffrances relationnelles non résolues.
(
12/2004)
Calvaire démocratique
Les marchandages qui ont entouré l’adoption du projet suisse de congé maternité montrent le mépris des milieux politiques pour les besoins naturels et légitimes des enfants.
(11/2004)
Je pense, donc… je refoule!
Lorsque l’homme en souffrance, en proie aux affres du doute quant à son existence et à sa place dans la vie, refoule son senti au lieu de l’accueillir, il dénie sa réalité d’être conscient contre l’illusion d’une compensation destructrice. Il pense au lieu de sentir.
(07/2004)

Du déni de conscience à la sexualisation de la relation
En prétendant avoir le rôle de séparer les enfants de leur mère, les pères frustrent ces derniers d’une relation essentielle et s’opposent à l’expression consciente de la femme dont ils exaltent à l’excès la sensualité.
(06/2004)

Traumatisme de la circoncision
Les mutilations sexuelles infligées aux enfants, le plus souvent justifiées par des considérations religieuses, altèrent leur faculté naturelle à se positionner face aux parents. L’ordre patriarcal qui les impose se garde ainsi de toute remise en cause.
(
05/2004)
Rapports offensifs
Les Occidentaux condamnent les terroristes puis les instrumentalisent au profit de leur édifice éducatif. Ils ne font pas de liens entre la violence de ces passages à l’acte et celle qui est à l’origine de leur soumission aveugle à l’ordre du père.
(04/2004)

Interprétations mensongères
Par ses interprétations projectives, l’adulte perturbe chez l’enfant le développement d’un langage qui révèle sa sensibilité et sa conscience.
(04/2004)

À propos de l’œuvre d’Alice Miller
L’œuvre d’Alice Miller est entièrement consacrée à l’étude des conséquences des traumatismes d’enfance. Elle a étudié plus particulièrement l’influence des méthodes violentes d’éducation sur l’agressivité et la violence déployées plus tard par les jeunes gens et les adultes.
(03/2004)
Les pièges de la « résilience »
Certains concepts font tout particulièrement obstacle à la résolution de nos souffrances. C’est le cas de la « résilience » qui prône l’adaptation sociale au détriment de notre besoin légitime de vérité.
(
02/2004)
Le corps et la morale
L’apparition de maladies graves est plus fréquente chez les personnes ayant été maltraitées pendant leur enfance. Pour retrouver l’intégrité de sa santé, l’adulte doit se libérer de l’attachement qu’il éprouve à l’égard de ses parents abusifs.
(
01/2004)

Punir au nom d'Œdipe
En vulgarisant le complexe d'Œdipe, la psychanalyse a contribué à justifier la violence éducative exercée sur l'enfant et à le priver notamment d'une relation nourrissante avec sa mère.
(
10/2003)

Le père, facteur d’insécurité
Lorsque le père n’assure pas à la mère la sécurité et la paix nécessaires à sa pleine présence à l’enfant, il crée un climat d’insécurité et de tension qui la détourne de son nourrisson.
(
06/2003)
L’éducation est une guerre qui ne dit pas son nom
À l’origine de toutes les guerres, il y a celle que livrent les adultes du monde entier contre la conscience enfantine. Incursion au cœur d’un conflit séculaire.
(
06/2003)
Une guerre menée contre l’intégrité des consciences
Les gouvernements utilisent nos terreurs refoulées pour justifier les guerres. Ils manipulent la part non réalisée en chacun.
(
06/2003)
Être le témoin conscient que nous n’avons pas eu
Intervenir lorsqu’un enfant est humilié ou violenté implique d’accepter d’accueillir nos propres souffrances. Témoignage.
(06/2003)
Un complot social contre la sûreté de l’état de conscience
Les adultes recherchent une maturité spirituelle dont ils massacrent minutieusement les éléments constitutifs chez les enfants.
(
05/2003)

Pédagogues et pédophiles
Les conséquences des comportements pédophiles des adultes envers les enfants ne furent reconnues que très progressivement.
(
04/2003)

Lewis Carroll, un pédophile victorien
L'idéalisation de l'enfance va de pair avec la maltraitance. La littérature enfantine anglaise du XIXe siècle témoigne de cette réalité, ancrée dans l'histoire familiale de ses auteurs.
(
04/2003)

Fessée et perversions sexuelles
Les châtiments corporels jouent un rôle important dans la genèse du sado-masochisme et de la pédophilie. Une perspective systématiquement occultée des discours moralisateurs prônant le retour aux interdits.
02/2003
Santé primale : cette période cruciale de l'enfantement
Les recherches en santé primale mettent en évidence les liens existants entre le vécu de l'enfant pendant la période dite primale - allant de sa conception à son premier anniversaire - et sa santé à l'âge adulte.
(
01/2003)
Reconnaître l'empreinte de la naissance
L'état émotionnel de la mère durant l'accouchement se révèle précisément dans le comportement de son enfant. Témoignage.
(
01/2003)
La conception et le désir
Le désir d'enfant est saisi par nos souffrances relationnelles. L'être qui naît d'un tel désir est alors chargé d'un destin douloureux.
(
01/2003)
Le processus de libération à ses propres lois
La conscience innée de l’enfant est un guide pour l’adulte, enfermé dans sa souffrance. Mais ce cadeau est le plus souvent méprisé, humilié.
(
12/2002)
Un déni de conscience
L’humiliation de la conscience enfantine détermine des pathologies individuelles et collectives.
(
10/2002)
Une histoire de fontaine : l’hypocrisie éducative au quotidien
Certains comportements parentaux, apparemment insignifiants et bien admis, méritent d’être remis en cause. Ainsi, tout semble normal dans la petite scène qui va suivre… et pourtant !
(
08/2002)
Comment l’adulte reproduit ses souffrances sur l’enfant
Face à l’enfant, l’adulte replonge souvent dans les tourments de sa propre histoire. Un éclairage psychohistorique pour tenter de sortir de l’engrenage.
(
05/2002)
Secrets de famille : ouvrir la boîte de Pandore
Comment le silence est-il vécu par l’enfant ? Et quelles découvertes attendent celle ou celui qui se risque à briser l’omerta familiale ?
(
04/2002)
Sommes-nous malades de refouler nos souffrances ?
Lorsque la réalité vécue est intolérable, des mécanismes psychiques de survie nous permettent de « fuir » la souffrance en la refoulant. Mais la mémoire des évènements traumatiques précoces reste parfaitement conservée et continue de nous tourmenter.
(
04/2002)
La psychanalyse à l’épreuve de la réalité de l’inceste
Le complexe d’Œdipe formulé par Freud évacue presque totalement la responsabilité des adultes dans la genèse des troubles psychiques. Cette façon de considérer les choses a amené beaucoup de psychanalystes à ignorer, voire masquer les abus réels subis par les enfants.
(
03/2002)

Enfants « téflon » ou parents « tupperware » ?
La métaphore de l’enfant « téflon » fait porter à l’enfant l’origine du cancer relationnel qui se développe entre générations.
(
03/2002)

Dangers spécifiques des châtiments corporels
Les punitions corporelles, parce qu’elles parlent directement au corps de l’enfant ont des effets spécifiques très particuliers.
(
06/2001)